mardi 29 novembre 2016

Des larmes dans le mojito...



Ah la Méluche... Irremplaçable Méluche.
Pas à prendre avec des pinces en ce moment pépère. 
A la fois, faut le comprendre. A peine remis de la défunterie de ce gros sac de Chavez qui motivait ses élans érectiles depuis ses premier boutons d'acné, voilà que l'autre icône de la bolchéverie des cocotiers lui claque sous les narines.
"Fidel, Fidel, qu'est-ce qui s'est passé avec Fidel ?!", qu'il a tweeté le Jean Luc, tout chaviré...
Qu'est-ce qui s'est passé avec Fidel ? 
Ben il a fermé son pébroque le barbu, camarade. Épicétout...

mercredi 16 novembre 2016

Cambadéleries...






L'analyse politique du jour est à mettre au crédit du 1er secrétaire du Parti Socialiste.
En effet, Jean Christophe Cambadélis s'est lancé dans une pertinente critique de la candidature d’Emmanuel Macron :

                               " Macron, c'est embêtant..." 

C'est fort, non ?...
Incontestablement, le potentiel analytique du personnage force l'admiration...

Eric.



samedi 12 novembre 2016

En rouge et noir...

          Le nouveau caprice de Mme La Présidente...(sur le site Décider & Entreprendre d'Eric Verhaeghe)

C'est pas comme si les dépenses publiques étaient un gouffre à pognon pour lequel le contribuable serait mis à contribution à hauteur de sa profondeur. 
Pas comme si le groupe France Télévisions était en crise, et que la Cour des Comptes l'avait dans le collimateur depuis 30 ans.
Pensez-donc.
Un truc bien géré, le mastodonte. Gavé qu'il est par nos impôts. 

Pas de gaspillage, pas de sur-effectif, parfaitement indépendant, jamais de grève... (enfin, jamais plus d'une par mois)
Et puis surtout une présidente irréprochable, pas parachutée du tout par le pouvoir en place et les petits copains socialistes.
Bref, le service public exemplaire quoi...


mercredi 2 novembre 2016

Les candidologues...

video

Peut-on encore se contenter de rire de ce genre de spectacle ?
Franchement, je ne sais plus..

Les bonnes âmes nous expliqueront avec force empathie que ce genre d'abruti n'est représentatif de rien, et que son cas relève plus du pathologique que du sociétal. 
Elles nous feront la démonstration par l'exemple contraire que la jeunesse issue de la diversité est radicalement différente de ce qui nous est présenté ici, et qu'elle contribue contre toute attente à l'espérance d'un futur radieux pour notre pays. 
Elles en profiteront pour dénoncer la manipulation médiatique de certains provocateurs qui, avides de buz et de trash, partent systématiquement à la chasse au crétin qui étalera ses tares congénitales devant l’œil d'une caméra, et elles n'hésiteront pas à faire le procès de cette presse "décalée" aux relents fascistes derrière laquelle rôde l'ombre de la droite extrême et de ses affidés.
On connait la musique...
Par chance, c'est la même hyper-médiatisation que dénoncent ces ayatollahs du vivrensembletoumélangé, qui nous fournit également matière à ne pas subir ce bourrage de crâne hygiéniste, ni les assauts de cette incessante culpabilisation sensé faire passer le français moyen pour un connard raciste et facho.