vendredi 22 mai 2015

Châtiment ministériel...

http://static.blog4ever.com/2015/04/800718/artfichier_800718_4784605_201505015518754.jpgOn en parlait il y a peu, et on s'inquiétait pour elle.
Qu'allait-elle devenir?...
 

 
Elle avait attiré les foudres de sa ministre de tutelle avec sa note de taxi à 40 000 balles qu'elle avait laissé traîner sur le bureau du comptable de l'INA afin qu'il la règle.
En oubliant, il va de soi, que le dit comptable signe des chèques alimentés par l'argent des connards de contribuables que nous sommes...
Et bien la sanction est tombée.
Mme Saal a donc été "démissionnée", et comme le veut le règlement de son administration, elle a été condamnée à être.. recasée...
 
La pestifférée du gratin culturel parisien a donc réintégré les murs de son administration de tutelle: le prestigieux ministère de la culture. Vous savez, ce sanctuaire des splendeurs, cet écrin de lumières universelles sans qui la France ne serait pas la France.
Bref, ce réservoir de branleurs aussi inutiles que trop nombreux, et à la tête duquel trône une de nos ministres "issue de la diversité" comme on dit chez les bobos, et devant qui accessoirement, quelques intermitants du spectacle en  colère viennent montrer leur bite...
J'ai cité Mme Pelerin, Fleur de son prénom...

dimanche 10 mai 2015

L' Omni-ministre... (Ou Super Mario en Hollandie...)

Cette semaine, sur RMC et BFM TV, Jean Jacques Bourdin recevait Emmanuel Todd.


Pour ceux qui "grattent" un peu plus profond le verni  du monde politique,  Emmanuel Todd c’est  un historien sociologue plutôt classé à gauche. Il est aussi essayiste, et publie régulièrement depuis des années les conclusions de ses analyses…
Et c’est bien là le problème.
Ses prises de positions ne passent jamais inaperçues, foulent du pied  le politiquement correct, et surtout, bousculent certains indécrottables bien-pensants qui ne supportent pas qu’on leur tire trop fort sur les poils pubiens.
Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son dernier bouquin n’a pas plu, mais alors pas du tout au premier de ces idéologues survoltés : Notre  super 1 er ministre farci à la testostérone et aux endorphines…

dimanche 3 mai 2015

Droit opposable au logement...


Si quelqu'un trouve ce genre de situation normale, je veux bien écouter son argumentaire... Surpris

J'aimerai bien rencontrer le sombre crétin de député qui a pu rédiger cet alinéa de la loi sur la propriété, l'auguste imbécile de sénateur qui l'a validé, et l'insondable abruti de membre du Conseil Constitutionnel qui l'a ratifié...
48 heures pour porter plainte ?!!!
Passé ce délai tu es foutu dehors de chez toi ! De CHEZ TOI !...

samedi 2 mai 2015

Les placardés de la République...

video

Bah...
Dire que ça rejoint le sujet du billet précédent serait un euphémisme.
Ce n'est pourtant qu'une coïncidence.

A la fois, quand un chroniqueur sort un livre sur la corruption et en fait la promotion médiatique, il y a environ 99,5 chances sur 100 pour que cette info coïncide avec la révélation d’un énième scandale pour prise illégale d’intérêts, ou d’abus de biens sociaux.
Ce pays est ainsi fait : pas une semaine sans son lot de révélation sur tel fonctionnaire pris avec le pif dans le pot de Nutella, ou tel sous-ministre gaulé en train de s’introduire des lingots dans le rectum pour passer la frontière Suisse…
Alors coïncidence…

vendredi 1 mai 2015

L'odieu-visuel public...

                                                                                                                            Bon…
Ça donne envie de hurler  un peu quand même, j’en conviens.

Mais ça étonne qui, franchement ?
Plus personne. Et c’est bien ça le plus dramatique : Nous nous sommes résignés.

A force de voir tous les organes de ce pays se charger de mauvaises graisses  année après année, on ne s’étonne même plus de le voir suer de tous ses pores…
C’est valable pour toutes les strates de cet Etat devenu obèse au point de s’être convaincu au fil du temps que son surpoids n’est rien d’autre que son ADN, et que quoiqu’on en dise à Bruxelles, le "pays des lumières" fera ce qu’il voudra de ses kilos en trop, et que merde…